La géographie de mon Université est telle qu'il y a deux campus : un campus où se trouvent les facs de socio, psycho, science éco, droit, physique. Et un campus où se trouve la faculté de médecine.
Ce qui est souvent le cas dans les Universités où les facs de médecine sont proches des CHU.

L'UNEF règne en maître absolu sur le premier campus et obtient toujours des scores importants aux élections étudiantes. Les associations de filière s'implantent très mal sur ce campus, car il est admis par ses étudiants que les syndicats sont le meilleur moyen d'être défendu et que l'entraide intra-filière est malheureusement beaucoup moins developpée dans les facs de ce campus qu'en médecine.

Le campus médecine a une association très active fournissant beaucoup de services aux étudiants. L'an dernier, l'UNEF a obtenu 4% des voix aux élections au conseil de gestion de la Fac de médecine, ce qui a donné les 7 sièges étudiants à l'association (96% des voix).
Cette année aucune autre liste, en dehors de la liste de l'association, ne s'est présentée aux élections étudiantes. Preuves supplémentaires du désintérêt des syndicats pour le filières médicales !

Aussi le campus médecine est assez laissé pour compte et sous-représenté dans les conseils centraux de l'Université.

Cette année, l'association des étudiants en médecine s'est présentée à tous les conseils (Fac, CA, CEVU, CS).

Très éloignés des revendications politisées des syndicats UNEF et UNI, des propositions pharaoniques souvent ne relevant même pas des compétences de l'Université (ex : reforme de la première année de médecine dans leur tract pour les élections alors que c'est pas du ressort de l'Université mais plutôt ministériel), les revendications de l'association sont une meilleur prise en compte des particularité du campus médecine, une amélioration des conditions d'enseignements (ouverture de la BU plus tard, support de cours en nombre suffisant dans les promo et en ligne sur Internet)... Des revendications simples, qui n'ont pas de couleur politique, mais qui concernent vraiment l'étudiant et qui sont du ressort de l'Université ou de la Fac et qui n'ont pas l'ambition inaccessible de reformer l'Université.

Avec des voix uniquement obtenues sur le campus médecine, l'association peut se vanter d'être devenu la deuxième organisation représentative étudiante sur l'Université, après l'UNEF !

Les trois sièges étudiants premier cycle ont été obtenus au Conseil de gestion de la Fac (seule liste)
Un siège sur 5 au CA.
3 sièges sur 16 au CEVU. Dont moi, qui finis d'ailleurs mon mandat premier cycle en Conseil de gestion.