Alpha-bloguant

14 novembre 2008

Stage en neurologie

Cette année, l'organisation des stages dans ma fac a complètement changé. En effet, les 3e année sont en stage tous les matins toute l'année, comme les externes (4e, 5e, 6e années), mais sans être payés et sans avoir de garde sbien sûr. Nous avons donc à faire 3 stages de 3 mois. Le premier stage est un stage dit "de sémiologie" (l'étude des signes cliniques), les deux suivants seront des stages "d'externat". Nous avons la possibilité de faire un stage facultatif pendant l'été.

J'entame cette semaine ma 5e semaine de stage dans le service de neurologie de mon CHU. La démographie étudiante dans ce stage est assez impressionnante : 6 étudiants de 3e année, 3 de 4e, 3 de 5e, 3 de 6e, soit 15 étudiants au total.
Les 3e année sont répartis comme suit : 3 suivent le neurologue qui donne les avis neurologiques dans l'hôpital à la demande des autres services (principalement les urgences), et 3 sont en hospitalisation et suivent un externe (4e, 5e ou 6e année).

C'est ma dernière semaine aux avis neuro. J'ai vraiment adoré car nous apprenons beaucoup avec notre chef.
Tous les matins nous allions aux urgences puis nous passions dans les autres services si besoin.

Parmi les moments notables (pas les plus formateurs bien sûr !) :

- Un patient qui vient aux urgences car il a des fourmillement de l'hémicorps gauche et des bourdonnement d'oreille depuis 20 ans. Il vient seulement maintenant car cette nuit, ça l'a réveillé... 
- Un avis neuro demandé par les urgences pour une patiente qui est fatiguée, qui a une angine et qui a mal à la tête... à cause de son angine : conseil du neurologue : un bon café !
- Un patient qui a fait un AVC du tronc cérébral, plein de facteur de risque cardio-vasculaire, et qui ne veut pas être hospitalisé car il faut qu'il s'occupe de son chien... le patient est en plus alcoolique... c'est peut-être car il n'aura plus ses 2 bières et son quart de rouge qu'il ne veut pas rester !

Mais le summum ce fut cette dame avec une sclérose en plaque (SEP) en train de s'aggraver et qui dépasse un peu les compétences du service de médecine interne où elle est suivie en hôpital de jour habituellement. J'ai admiré la patience de notre chef pendant l'entretien !
La patiente, assez "bling-bling", travaille "dans la mode". Elle commence par râler d'être en présence de deux étudiants (pourquoi tu te fais suivre dans un hôpital universitaire si ça te dérange ?!). Elle refuse ensuite le traitement par interferon car on lui a dit que c'était pas bien... Alors, notre chef lui propose les médicaments de deuxième ligne, mais après le passage d'une IRM pour voir où en sont les lésions : Pas question !! Elle a failli tout casser la dernière fois ! C'est trop horrible ces machines où on se sent enfermer ! Elle accepte finalement l'examen s'il est réalisé dans une machine ouverte (pour patients obèses ou claustro).
Enfin, l'examen clinique... on se fait engueuler car on lui fait mal en lui testant la sensibilité algique avec la pointe de notre marteau (et oué... sensibilité algique... on doit faire mal...c'est fou, non ?).
On remarque une rigidité très forte de la patiente, due à sa maladie, mais non rééduquée... d'où une rétraction des tendons qui aggrave encore plus sa marche... Elle s'est engueulé avec tous les kinés de son département ... Finalement, elle accepte un rendez-vous avec un médecin rééducateur, spécialiste de la SEP, mais refuse une hospitalisation de 3 semaines de rééducation dans la clinique de ce médecin (ce qui lui rendrait pourtant une partie de sa mobilité !) sous prétexte qu'elle a un sale caractère et qu'on la supportera pas... Je te le fais pas dire !!!

Posté par klausdene à 20:52 - - Commentaires [9] - Permalien [#]


02 novembre 2008

Pré-projet professionnel ?

Cela fait longtemps que je n'ai pas écrit sur mon blog, mais c'était la rentrée !

Cette année, je recommence ma 3ième année de médecine. Faut dire que j'ai été occupé à plusieurs choses l'an dernier : associations, mandats électifs étudiants, bébé, préparation du concours de l'Internat de ma copine qui lui prenait tout son temps, ... Mais heureusement, je n'ai à repasser que les matières que j'ai raté, donc ça va aller.

J'ai réfléchi ces dernier temps à mon projet professionnel. En effet, dans notre fac, chaque étudiant possède un référent qui est PUPH (Professeur des Universités - Praticien Hospitalier) du CHU. Il nous a été demandé deécrire un pré-projet professionnel pour, je suppose, que notre référent nous guide et nous conseille.

Je n'avais pas rendu ce texte l'an dernier, car il était pour moi impossible de donner clairement un projet professionnel...
C'est vrai quoi ! Comment savoir, avant d'avoir abordé l'externat (et donc le passage dans tout un tas de services), ce qu'il nous plairait de faire comme spécialité, type d'exercice, ... ? Et quand bien même j'aurais eu une idée de spécialité avant d'entrer en médecine, on sait bien que peu sont les étudiants qui, au final, feront la spécialité qu'ils voulaient avant la fac, sinon ils n'y auraient que des pédiatres et des chirurgiens !

Il y a quand même des choses que je suis, a priori, sûr de ne pas vouloir faire. Par exemple, je ne pense justement pas faire de chirurgie... ça ne m'attire pas... ni faire de Recherche (et donc ne pas être médecin universitaire). J'ai vraiment une attirance pour la médecine de soin.
Mon passage en service de Médecine Interne l'an dernier (un service de médecine interne généraliste et pas un service super-spécialisé dans des maladies qui touchent 10 personnes dans le monde !) m'a fait prendre conscience que je préférais largement cette approche pluridisciplinaire, globale et systémique du patient. J'ai rarement vu deux fois la même chose et ça m'a plu.
Cela a renforcé mon doute quand à la spécialité que je voudrais faire ! Et pourquoi pas Médecine Interne ?

Oui, pourquoi pas. Mais je me suis redécouvert une passion depuis peu... Les sapeurs-pompiers.

Voici ce qui a priori me plairait d'exercer : Médecin des Sapeurs-Pompier Volontaire, sans doute en temps que généraliste. Volontaire et pas professionnel afin de garder une activité hospitalière dans un service d'urgences et pourquoi pas, une activité libérale. C'est actuellement le projet professionnel qui me convient le mieux. Il y a beaucoup d'urgentistes/généraliste et médecin-capitaine dans une petite caserne de pompier, j'ai lu des témoignages sur Internet et cela me conforte dans cette ambition.

Enfin, j'ai encore le temps d'y réfléchir, et de voir en stage ce qui me plait !

Posté par klausdene à 00:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 septembre 2008

Le kayak, un sport méconnu !

C'est la rentrée ! Et pour cette nouvelle année, je voulais faire du sport... mais lequel ?

Les Jeux Olympiques de Pékin, que j'ai suivi avec beaucoup d'attention, m'ont remit une pagaie dans la tête... et c'est ainsi que mardi je me suis inscrit et j'ai participé au premier entrainement en piscine d'un club de kayak dans la Capitale. J'en suis pour l'instant très content !

En effet, j'avais déjà pratiqué le kayak en "sport-étude" (équivalent) pendant mes 4 années de collège. Mais je n'y avais quasiment pas retouché depuis.

rodeo

Qu'est-ce le kayak ? Il ne faut pas confondre avec le canoë !!
Le kayak est une embarcation qui nous vient des Inuits, dans laquelle on est assis et que l'on propulse avec une pagaie double. Le canoë nous vient des amérindiens, nous y sommes à genoux et on se propulse avec une pagaie simple.
Pas de différence concernant le nombre de places, les deux peuvent être mono- ou multiplace.

Le kayak en tant que sport se décline en plusieurs disciplines :
Le slalom : descente d'une portion de rivière (ou d'un bassin artificiel) avec des contraintes (passage de portes)
La descente : descente d'une portion de rivière, le plus rapidement possible
Le kayak-polo : match sur eau calme opposant deux équipes de 5 joueurs qui doivent marquer des buts (sorte de water-polo en bateau).
La course en ligne : course sur eau calme en couloir, comme en aviron.
...

polo

Pour plus d'infos :
La Fédération Française de Canoë-Kayak
Le portail Wikipédia de Canoë-Kayak (d'où sont issus les images)

Posté par klausdene à 09:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

18 juillet 2008

Cas clinique

Dimanche, je suis allé aux Urgences pour un mal de tête insoutenable. Je vous traduis tout ça en cas clinique. Etudiants, internes, médecins (ou autres !), venez tenter votre chance !

Homme de 22 ans, se présente aux Urgences pour céphalées intenses, rebelles aux antalgiques (palier I et II) depuis la veille. Sans antécédents particuliers. A l’examen clinique, rhinite depuis quelques jours, RAS par ailleurs.

Je ne vous donne pas le bilan sanguin, mais je vous donne une coupe de scanner.

scanner

Quel est votre diagnostic ?

Posté par klausdene à 21:17 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

10 juillet 2008

Retour de vacances !

Je suis rentré il y a quelques jours de vacances !

Le 22 juin, je suis parti en camping dans le Puy-de-Dôme avec des camarades de ma fac à l'occasion du Critérium d'été (dit "Crit DT") 2008. Il s'agit d'un rassemblement d'étudiants en médecine sur 4 jours, où globalement la moralité et la dignité des participants restent à l'entrée du camping...
C'était très bien !

Ensuite, j'ai enchaîné avec mon fils et ma fiancée une semaine de vacances en Bretagne, à coté de Lorient, dans un village Belambra. Nous avions gagné ces vacances sur Internet en participant à un jeu-concours !

Mon fils a vu la mer pour la première fois et a été très impressionné pour les vagues ! Nous avons vu entre autre le tombeau de Merlin l'Enchanteur (eh oui !), les alignement de Carnac, la pointe du Raz, Quimper, ...

IMG_8836

Enfin, nous avons été 3 jours aux Pays-Bas chez ma cousine à l'occasion de la fête organisée pour la naissance de sa deuxième fille. Nous avons visité Nimègue et le musée d'art moderne d'Arnhem.

Et maintenant, il faut que je me remette à réviser pour mes rattrapages de septembre... Dur dur la vie d'étudiant en médecine !

Posté par klausdene à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 juin 2008

Le renard et nous

Ma fiancée, mon fils et moi sommes ce week-end à la campagne chez mes parents. Et il n’est pas rare de voir traverser devant nous sur les routes des chevreuils ou des renards.
Alors que nous nous rendions dans un village voisin en voiture, un jeune renard traversa mais ne s’empressa pas de disparaître dans la forêt comme tout animal sauvage qui se respecte… Non, ce renard longea la route tranquillement.
Il s’agissait sans doute d’un jeune renardeau perdu…

Le voici (cliquez pour agrandir) :

IMG_8426  IMG_8421  IMG_8435

 

Posté par klausdene à 13:05 - Commentaires [4] - Permalien [#]

01 juin 2008

Pendant les révisions...

Tous les moyens sont bons pour relever la tête des cours pendant cette austère période de révision.

Voici un jeu assez addictif trouvé sur le forum des étudiants en médecine de France : Music Catch

Essayez, rien que pour la musique !

Mon record : 1 458 319.

Posté par klausdene à 10:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

29 avril 2008

Psychiatrie : premier contact !

Il y a quelques semaines, j'ai fait mon micro-stage obligatoire de 4 matinées en psychiatrie.

Alors attention à ne pas confondre la psychiatrie (qui est une vraie discipline médicale, avec ses symptômes, regroupés en syndrome et avec des traitements médicamenteux, etc.) avec toutes les disciplines non médicales, et plus ou moins charlatanesque que sont la psychologie, la psychanalyse, et autres psychotrucs...

Mon CHU ne possède pas d'hospitalisation de psychiatrie. Le service de psy est donc réparti entre les consultations de psy adultes, de pédopsy, d'alcoologie, la liaison, le psy des Urgences, l'ECIMUD (équipe qui intervient auprès des patients usagers de drogues).

J'étais affecté en liaison... cela consistait à se balader dans l'hôpital et à aller donner des avis psy auprès de services demandeurs. J'ai trouvé ça passionnant !

Bien qu'étant une véritable discipline médicale, la mentalité et la façon de travailler n'a rien à voir avec les autres services de l'hôpital.

Premier jour :
9h : arrivée des étudiants
9h30 : répartition dans les unités de psy par la seule psy déjà arrivée.
9h45 : arrivée aux Urgences (bureau des psy de liaison) et premier café des psy
10h : staff (réunion où les psy se racontent le week-end (qu'ils l'aient passé en garde à l'hôpital ou en dehors !))
10h30 : répartition des patients à aller voir entre les psy de liaison
10h45 : départ des Urgences mais arrêt devant la machine à café du hall de l'hôpital : deuxième café.
11h : le psy qui nous encadre : "bon allez, on a du taff ! Aujourd'hui faut pas qu'on traine !" => premier patient
11h30 : deuxième patient
12h : "bon allez les étudiants, nous, on va manger, on se revoit mercredi ! A+"

Les autres jours étaient sensiblement pareils, mais nous avons bien pris conscience du contact entre médecin et patient en psychiatrie, radicalement différent du contact avec un médecin d'une autre spécialité. Il ne reste plus qu'à faire le stage d'externat qui me plaira, je n'en doute pas !

Posté par klausdene à 08:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

28 avril 2008

Un blog à voir !

Je voudrais vous parler d’un blog nouvellement crée par Thomas, un très bon ami à moi. Il est élève ingénieur et adore voyager.
Ses voyages et en particulier les photos de ses voyages sont l’objet de son blog, que je vous invite à visiter régulièrement !

http://thegreencloud.canalblog.com

Une petite photo, tirée de son blog, montrant la Basilique de Saint-Nicolas-de-Port (à coté de Nancy).

24914357_m

Posté par klausdene à 21:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

08 mars 2008

Elections étudiantes (3/3)

La géographie de mon Université est telle qu'il y a deux campus : un campus où se trouvent les facs de socio, psycho, science éco, droit, physique. Et un campus où se trouve la faculté de médecine.
Ce qui est souvent le cas dans les Universités où les facs de médecine sont proches des CHU.

L'UNEF règne en maître absolu sur le premier campus et obtient toujours des scores importants aux élections étudiantes. Les associations de filière s'implantent très mal sur ce campus, car il est admis par ses étudiants que les syndicats sont le meilleur moyen d'être défendu et que l'entraide intra-filière est malheureusement beaucoup moins developpée dans les facs de ce campus qu'en médecine.

Le campus médecine a une association très active fournissant beaucoup de services aux étudiants. L'an dernier, l'UNEF a obtenu 4% des voix aux élections au conseil de gestion de la Fac de médecine, ce qui a donné les 7 sièges étudiants à l'association (96% des voix).
Cette année aucune autre liste, en dehors de la liste de l'association, ne s'est présentée aux élections étudiantes. Preuves supplémentaires du désintérêt des syndicats pour le filières médicales !

Aussi le campus médecine est assez laissé pour compte et sous-représenté dans les conseils centraux de l'Université.

Cette année, l'association des étudiants en médecine s'est présentée à tous les conseils (Fac, CA, CEVU, CS).

Très éloignés des revendications politisées des syndicats UNEF et UNI, des propositions pharaoniques souvent ne relevant même pas des compétences de l'Université (ex : reforme de la première année de médecine dans leur tract pour les élections alors que c'est pas du ressort de l'Université mais plutôt ministériel), les revendications de l'association sont une meilleur prise en compte des particularité du campus médecine, une amélioration des conditions d'enseignements (ouverture de la BU plus tard, support de cours en nombre suffisant dans les promo et en ligne sur Internet)... Des revendications simples, qui n'ont pas de couleur politique, mais qui concernent vraiment l'étudiant et qui sont du ressort de l'Université ou de la Fac et qui n'ont pas l'ambition inaccessible de reformer l'Université.

Avec des voix uniquement obtenues sur le campus médecine, l'association peut se vanter d'être devenu la deuxième organisation représentative étudiante sur l'Université, après l'UNEF !

Les trois sièges étudiants premier cycle ont été obtenus au Conseil de gestion de la Fac (seule liste)
Un siège sur 5 au CA.
3 sièges sur 16 au CEVU. Dont moi, qui finis d'ailleurs mon mandat premier cycle en Conseil de gestion.

 

 

 

Posté par klausdene à 22:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]